IVRAF GO 0047 : La maison de Yandé Codou Séne : Différence entre versions

De wiki_fatick_inventaire
Aller à : navigation, rechercher
(Informations complémentaires sur l'ensemble patrimonial)
(Aucune différence)

Version du 25 novembre 2012 à 20:29

Références du dossier documentaire

Numéro du dossier

IVRF_GO_00047

Date d'enquête

30/10/2012

Nom et prénom de l'enquêteur

WADE Mame Coumba

Désignation

Dénomination(s) actuelle(s)

Maison

Appellations successives

Keur Yandé Codou Sène (maison de Yandé Codou Sène)

Type de patrimoine

Patrimoine matériel

Thématique

Senghor

Localisation

Département

Fatick

Communauté Rurale

Patar lia


Village

Somb

Quartier

Somb Taakh

Adresse

Références cadastrales (le cas échéant)

Section :.......... N° parcelle(s) :..........

Géolocalisation

Latitude :
Longitude :

Historique et description

Acteur(s)

Léopold Sédar Senghor

Date/période de réalisation

1979

Historique

Fille de Madjiguène Gningue et de Diène Sène, Yandé Codou Sène est née le 26 novembre 1937.Cette dernière était considérée comme étant la griotte sérère la plus proche du président Léopold Sédar Senghor.

La rencontre entre Yandé Codou Sène (chanteuse) et le président Léopold Sédar Senghor a eu lieu pour la première fois à Gossas chez Pierre Senghor (grand frère du président) au cours d’un rassemblement marquant les débuts d’entrée en politique du président. Yandé, étant une jeune fille dotée de pouvoir mystique, avait prit part à cette manifestation en compagnie de sa tante Gnilane Diop (sœur de son père) une grande griotte de la localité.

Durant la cérémonie, Yandé s’était mise à chanter et à danser. Après sa prestation, Senghor conscient de la mysticité de cette dernière, la demanda de l’offrir à boire. Yandé partit chez Henriette (la femme de Pierre Senghor) et amena une carafe d’eau surmontée d’un gobelet protégé par un torchon. Elle s’agenouilla et donna à boire le président. Ce geste toucha profondément le président qui par la suite remit le reste de l’eau à Yandé.

Sachant que tout le monde voulait récupérer la carafe de ses mains, Yandé s’était vite retirée dans la maison où elle logeait. Arrivée sur place, elle a bu une partie de l’eau et a versé le reste sur le boubou qu’elle portait et le rangea soigneusement avant de se changer et de revenir à la manifestation.

Depuis cette date, Senghor convoquait Yandé Codou durant ses rencontres politiques, le rendait visite à Somb et l’offrait tous ce dont elle avait besoin.

A cet effet, il avait même demandé un jour à Yandé de lui composer cinq(5) chansons 100% sérère (langue locale) ce qu’elle avait réussi avec les titres suivants :

1-“Léo kor dior o mado khéno serrèro”( )

2 –“maad ka layé o mahit o fakha” ( )

3- dayaam no maad né léopold” ( )

4 -“léo yogam no mbind fa poof o khoy sa fala( )

5 –« yona mo léo bo belerre » ( )

Très ému de sa prestation, Senghor l’avait offert une voiture et une villa dans son village natal(Somb) où elle passa la plus grande partie de sa vie. Construite en 1979, Yandé a eu à rénover la maison en 1982 et 1997 avec des modifications de plafond, de peinture mais aussi le reboisement d’une grande partie du jardin.

Senghor et Yandé restèrent unis jusqu’à la mort du président le 20 décembre 2001 .Exauçant les vœux de ce dernier elle l’avait accompagné de chansons jusqu’à sa dernière demeure. Le 15 juillet 2010, Yandé Codou la grande cantatrice du président Senghor s’est éteinte à Gandiaye (région de Kaolack) et inhumée le même jour à Somb à l’âge de 78ans.

Cette date marquant son décès est commémorée chaque année à Gandiaye par des récitals de coran et un rassemblement dans sa maison à Somb qui est rénovée chaque année pour la circonstance. En 2010 et 2011 la fille de Yandé Codou nommée Aida Mbaye qui tient toujours à ce patrimoine avait opéré des modifications dans la maison surtout du coté de la peinture.

Jadis très animée et vivace avec de nombreux visiteurs venant de tous les contrées, la maison de Yandé Codou est aujourd’hui est devenue un endroit déserté et se trouve dans un état de délabrement depuis la mort de cette dernière.

Description

Située au quartier Escale appelé Somb Takh, la maison de Yandé Codou Sène à Somb s’étend sur plusieurs mètres carrés.

Le terrain, bordé de végétation saisonnière est clôturé à moitié en zinc et le reste est isolé. La partie clôturée est entrecoupée par deux portes. En son sein se dresse un bâtiment construit en dure en face de la porte principale, un magasin en zinc où est stocké les affaires de la défunte Yandé Codou et un petit baobab de quelques mètres.

Le bâtiment principal qui jadis comportait une chambre parent avec toilette intérieure, un salon, cinq chambres simples, une cuisine, deux toilettes visiteurs et deux(2) boutiques. Ce bâtiment ne compte aujourd’hui qu’une seule pièce, un couloir où se reposait Yandé en attendant ses invités et une petite espace familiale correspondant à l’emplacement de l’ancien salon. Tout le reste du bâtiment s’est effondré.

La peinture du bâtiment est de couleur jaune avec une toiture en fer dure . L’autre partie du terrain qui abritait le jardin maraicher se distingue actuellement un puits à pompe transformé en dépotoir d’ordures et une petite ruelle y passant reliant le centre du village à quelques maisons.

En somme la maison de Yandé Codou est en état de délabrement total. La plus grande partie de la maison s’est affaissée et il ne reste qu’une seule chambre habitable.

Croquis (le cas échéant)

De l’ensemble patrimonial et/ou de sa position dans son environnement

État sanitaire

Mauvais

Valeur patrimoniale :

Lieux associés (autour de la même thématique)

Gandiaye (région de Kaolack):Pour être plus accessible, Yandé avait acheté une maison dans cette localité où vivent actuellement ses deux garçons

Touba (Région de Diourbel) : une fille de Yandé vit dans la ville sainte de Touba

Gossas : lieu de la première rencontre entre Yandé et Senghor

Djilor : village où Yandé rencontrait le plus souvent le président Senghor

Diakhao :Village où habite la fille de Yandé nommée Aida Mbaye

Culture(s) orale(s) en lien avec l'ensemble patrimonial

Légende(s) et/ou mythe(s) associé(s)

Anecdote(s),discours,impression(s)sur l'ensemble patrimonial

Anecdote 1 :«Je garde toujours le boubou sur lequel Yandé avait versé le reste de l’eau que Senghor l’avait remis à Gossas » .Aida Mbaye

Anecdote 2 : « le long compagnonnage entre Yandé Codou Sène et Senghor s’explique par le fait que chacun d’entre eux était doté de pouvoirs mystiques ».Aida Mbaye

Fonction(s)initiale(s)et utilisation(s) actuelle(s)de l'ensemble patrimonial

Fonction initiale : Résidence de Yandé Codou et lieu commercial

Utilisation actuelle : lieu de mémoire, habitat déserté

Statut et signification actuelle de l'ensemble patrimonial

Statut: propriété privée

Signification actuelle :

- la maison de Yandé Codou est considérée comme un lieu de mémoire et enregistre chaque année la visite d’hommes de culture, de chercheurs et d’élèves.

-Pour les habitant de Somb, l’importance qu’ils accordent à cette maison les à poussés à nommer le quartier Escale où elle se trouve de Somb Yandé Codou.


Informations complémentaires sur l'ensemble patrimonial

Les membres de la famille de Yandé Codou Sène veulent que la maison soit réhabilitée et classée patrimoine culturel du Sénégal afin d’assurer la pérennité de l’œuvre de cette grande figure.

Sources

Bibliographie

Dans le cas d’une publication : NOM DE L’AUTEUR (Prénom de l’auteur), Titre de la référence, lieu d’édition/de conservation, éditeur/organisme de 
conservation, n° éventuel, année, pages ... à … Dans le cas d’un témoignage oral : NOM et Prénom de l’auteur, lieu, référence éventuelle à un témoignage enregistré

Tradition orale

Indiquer le vecteur de transmission (griot, historien…)

Sources écrites

Archives, édition de textes


Illustrations

Photographies actuelles

Sous plusieurs angles, si justifié

Documents anciens (photographies, peintures, gravures...)

 Préciser le(s) lieu(x) de conservation, y compris dans le cas de collections personnelles

Dessins/croquis